Pourquoi se faire former en Agriculture ?

Agriculture

Définition

L’agriculture (du latin agricultura, composé à partir de ager, « champ », et de cultura, « culture »1) est un processus par lequel les êtres humains aménagent leurs écosystèmes et contrôlent le cycle biologique d’espèces domestiquées, dans le but de produire des aliments et d’autres ressources utiles à leurs sociétés.

Elle désigne l’ensemble des savoir-faire et activités ayant pour objet la culture des sols, et, plus généralement, l’ensemble des travaux sur le milieu naturel (pas seulement terrestre) permettant de cultiver et prélever des êtres vivants (végétauxanimaux, voire champignons ou microbes) utiles à l’être humain. L’agriculture désigne aussi la culture des sols et l’élevage, à des fins nourricières.

Différent type d’agriculture

Les pratiques sont différentes selon les pays, les époques, les objectifs fixés, le produit cultivé ou encore la surface disponible. Les bases de l’agriculture ont été posées il y a 10 000 ans et l’histoire de l’agriculture n’a pas cessé de s’écrire depuis. Ces évolutions ont donné lieu à différents types d’agriculture qui sont :

L’agriculture au Burkina

Le secteur agricole constitue une composante de l’économie du Burkina Faso. Il contribue pour 35 % au produit Intérieur Brut (PIB) du pays et emploie 82 % de la population active1.

La production agricole est dominée par les céréales (sorghomilmaïs et riz), principales cultures vivrières, par le coton, principale culture de rente, et par l’élevage. L’arboriculture et le maraîchage occupent aussi une place non négligeable.

Les atouts de l’Agriculture burkinabè

L’Agriculture burkinabè dispose également d’importants atouts dont l’exploitation judicieuse constituera un levier de croissance accélérée du secteur. Il s’agit notamment de :

  1. La disponibilité d’un potentiel productif

Tout en ayant la possibilité d’accroître la productivité et la production agricole par l’intensification, le Burkina Faso dispose encore d’un important potentiel productif. En effet, seulement 1/3 des terres arables sont actuellement exploitées.

  1. La disponibilité d’un potentiel important en terres irrigables

Le potentiel en terres irrigables est faiblement exploité. En effet seulement 12% du potentiel disponible sont actuellement sous culture.

  1. Des systèmes de production encore perfectibles

Les résultats obtenus par la Recherche au cours des dix dernières années ont montré de très intéressantes possibilités d’amélioration des systèmes de production agricole.

  1. Des ressources humaines disponibles

Au Burkina Faso, 58,9% de la population a moins de 20 ans. Ce potentiel humain constitue une force appréciable de travail, est surtout ouvert aux évolutions et changements technologiques.

Pourquoi se faire former

Le secteur agricole constitue une composante de l’économie du Burkina Faso. Il contribue pour 35 % au produit Intérieur Brut (PIB) du pays et emploie 82 % de la population active.

Le potentiel agro écologique dont dispose le Burkina couplé aux besoins de consommation de la population en fait une filière porteuse. … Il existe aussi un important besoin de formation professionnelle des personnes déjà actives dans le secteur agricole.

Les débouchés de la filière Agronomie et production végétale chez IFESA

Les métiers visés après une formation en agronomie et production végétale à IFESA sont nombreux et diversifiés. N’hésitez pas à les consulter sur https://ifesa-bf.com/debouche-agronomie-et-production-agricole/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Panier
× Comment puis-je vous aider?